Stage de Rugby Avril 2023

Stage de Rugby Avril 2023

INSCRIPTIONS OUVERTES

L’USAP Association organise un stage en demi-pension, en partenariat avec la Commune de Sainte Marie La Mer, du lundi 24 au vendredi 28 avril 2023 au prix de 350€ demi-pension comprise.

Tu es né(e) entre 2009 et 2013 (les filles nées en 2008 pourront participer au stage), tu es débutant(e) ou confirmé(e), les notions de dépassement de soi, d’esprit d’équipe, et de fair-play ne te sont pas inconnues. Ce stage est fait pour toi !

DOSSIER D’INSCRIPTION A TÉLÉCHARGER : DOSSIER INSCRIPTION STAGE USAP 2023

Si tu veux en savoir plus, écris-nous : association@usap.fr

 

Le Camping de la Plage à Sainte-Marie-La-Mer propose des hébergements, à réserver, pour les familles des participants : https://www.camping-municipal-de-la-plage.com

Interview Jacques Basset Entraineur des 3/4 Espoirs

Interview Jacques Basset Entraineur des 3/4 Espoirs

  • Quel est le bilan après la fin de la phase aller ?

Pas très bon forcément même si on sait pourquoi. Aucune victoire à l’extérieur et 2 défaites à la maison.

  • Quel est l’objectif de fin de saison ?

On peut encore accrocher la qualification donc essayer de d’atteindre la 4ème place même si ce sera difficile, il ne faut pas qu’on reste au niveau où l’on est aujourd’hui, il faut qu’on monte de niveau ça s’est sûr. Il nous faut pas de blessures mais ce sera difficile car on a pris du retard, il nous manque au moins une victoire pour prétendre.

  • Quelles sont les points à travailler pour permettre à l’équipe de passer un cap ?

Le principal point c’est cet équilibre qu’il y a entre engagement et discipline. L’engagement est indispensable car le rugby est un sport de combat, on y est très attaché parce que c’est les valeurs et l’ADN du club mais le problème c’est que trop d’engagement, ça tombe dans l’indiscipline et au niveau où on joue quand on prend trop de pénalité c’est impossible de gagner un match.

  • Quelle a été le meilleur match de l’équipe ? Pourquoi ?

J’aurai du mal à en sortir un mais peut-être le match à Agen, même si on le perd. Ils avaient une équipe très vieille puisque la grosse différence qui est faite aujourd’hui c’est ça. Souvent les équipes espoirs qui sont âgés, comme nous l’année dernière, ont plus de faciliter et il se trouve que toutes équipes sont plus âgés que nous sauf le Stade Toulousain qui est une exception. Et à Agen on a vraiment senti que le match a basculé à cause de ça, on fait un bon match mais sur la fin ça bascule et malheureusement on ne ramène rien même pas un point défensif, ça aurait mérité de ramener un point de bonus défensif.

  • Deux matchs relevés attendent l’équipe pour le retour en championnat, quelles sont les objectifs pour ces matchs-là ?

On est plus sur la performance parce que ce sont deux grosses équipes dans le poule, ces deux matchs vont nous orienter pour la fin de saison. Si on les réussit on peut prétendre à cette fameuse qualification et si on passe à travers, en terme de jeu pas en terme de résultat. Si on est pas invité sur les deux c’est qu’on est pas invité on en parle plus mais si on rivalise pourquoi pas espérer autre chose. Ce serait bien parce qu’il y a aussi une question de confiance, quand on gagne moins de matchs on manque de confiance ce qui nous fait peut-être perdre des matchs ou les faire basculer.

  • Les objectifs ont été revus à la baisse par rapport au début de saison, comment avez-vous vécu ce changement ?

A la baisse non, parce que quand on démarre un championnat on joue toujours la qualifications et là on la joue encore même si ce sera compliqué mais rien n’est impossible. Ce qui est sûr si on veut comparer à la saison dernière, il n’y a pas débat mais ça on le savait en juillet. On a fait monter 14 crabos donc 14 jeunes joueurs même s’il y a des joueurs très bons. J’avais peur d’une chose et on y est tombé en plein dedans dès le début de la saison, c’est le niveau des entraiment, le niveau il a chuté forcément parce que la proportion de jeunes est trop importante. Après il y a un début de saison très compliqué complètement biaisée par les 3 groupes : ceux qui faisaient le 7, ceux qui étaient avec les pros et ceux qui sont restés avec les espoirs. La cohésion a donc été plus compliqué cette année, plus que les autres années

Interview Benoit Albert Préparateur physique Espoirs

Interview Benoit Albert Préparateur physique Espoirs

Benoit ALBERT    Préparateur physique Espoirs

  • Quel est le bilan après la fin de la phase aller ?

Je suis plutôt satisfait sur le plan physique parce qu’il y a les tests que l’on a fait mi-saison et en août sont plutôt bon, donc il y a eu de l’évolution et de l’amélioration au niveau physique, ça s’est plutôt positif. Les gars travaillent bien, travaillent dur. Ce n’était pas évident de gérer la période compétition et de gérer l’ensemble du groupe, l’ensemble des joueurs parce qu’on est 56 joueurs. C’est une problématique qui n’est pas que chez nous qui est aussi dans les autres centres de formation. Donc sur ce plan-là, je suis plutôt satisfait je trouve que l’état d’esprit est bon, le travail est bon et que ça se retranscrit sur l’amélioration des performances physiques donc sur ce plan-là, je trouve que c’est plutôt positif, je suis plutôt satisfait.

 

  • Quelles sont les points à travailler pour permettre à l’équipe de passer un cap ?

Sur le plan physique, je trouve qu’on peut s’améliorer dans tout ce qui est du « transfert », cette notion de transfert qu’on entrevoie au niveau de l’explosivité, de la puissance, de l’endurance sont des données brut physiques mais il faut à tout prix que l’on arrive à transférer donc là même si on a essayé de le retranscrire, il faut absolument qu’on arrive à le transférer sur le terrain, notamment sur des aspects du jeu, la culture du club, les valeurs du club et les exigences de l’entraineur et de notre collectif. Donc ça il faut à tout prix qu’on arrive maintenant à allier les deux, moi c’est ma démarche au niveau physique donc on va d’accentuer, on le faisait déjà mais on va essayer d’accentuer davantage sur ce fait la pour que l’on puisse entrevoir sur le terrain si on est plus résistant voir qu’on l’est sur le terrain, si on est plus rapide ou explosif voir que l’équipe joue plus vite ou soit plus explosive

 

  • Quelle a été le meilleur match de l’équipe ? Pourquoi ?

Peut-être les matchs que l’on a gagné comme Angoulême et Vannes, on a pris peut-être le dessus. Je nous ai pas trouvé trop mis en difficulté physiquement par rapport aux autres équipes si ce n’est peut-être contre le Stade Toulousain où là vraiment on a vu qu’ils jouaient beaucoup plus vite que nous, souvent on rencontre des équipes qui sont plus denses que nous physiquement, ça c’est vrai mais je trouve qu’on arrive quand même à contrecarrer et a exister malgré cette différence sur la densité physique. Moi je trouve que l’ensemble des matchs que l’on a fait physique c’était pas si mal à part le Stade Toulousain où l’on a subi. Le seul regret et que j’aimerais c’est qu’on soit beaucoup plus fort et qu’on prenne vraiment le dessus. Mais je n’ai pas l’impression que dans ce championnat Espoirs une équipe comme une autre prenait le dessus physiquement à part le Stade Toulousain qui allait plus vitre.

 

  • Quel est le programme avant le déplacement à Brive le Week-End du 21 janvier.

Les joueurs vont avoir 15 jours de repos puis 3 semaines de préparation pour Brive. Donc là on travaille dur pour pouvoir les laisser au repos pendant 15 jours puis on reprendra progressivement sur les 3 semaines pour être au niveau d’intensité de Brive et de Toulouse qui sera le match qui suivra donc on va les préparer pour être en forme et à haute intensité, très haute intensité pour ces deux matchs.

 

  • Deux matchs relevés attendent l’équipe pour le retour en championnat, quelles sont les objectifs pour ces matchs-là ?

Je suis plutôt orienté vers la tâche et sur la performance, je regarde davantage le contenu avant le résultat final. Si on veut le résultat il faut s’intéresser au processus à ce qui va amener au résultat que le résultat.  Brive c’est une des meilleurs équipes du championnat, ils sont 3ème, ils avaient été beaucoup plus pragmatiques que nous, beaucoup plus solides et surtout disciplinés la fois dernière. Donc ça va être une donnée, savoir si on est capables de leur faire, et physiquement justement ça va être intéressant de voir si on est capable de voyager face à un gros et ensuite ça va être un gros test notamment au niveau de la vitesse d’exécution comme j’en ai déjà parlé. Brive aussi jouait vite, donc je pense que ça va être ça les objectifs, de voir si on est capable de jouer aussi vote que ces deux équipes du haut de tableau.

 

  • Les objectifs ont été revus à la baisse par rapport au début de saison, comment avez-vous vécu ce changement 

Personnellement, je suis focalisé sur former le joueur et développer ses compétences, je pense que c’est une nécessité au club de l’USAP qui compte énormément sur les jeunes et qui fait beaucoup sur les jeunes et la formation, donc moi mon objectif a toujours été celui-là : développer les compétences des jeunes pour qu’ils puissent accéder au haut niveau et prétendre à l’équipe première. Ce qui est vrai aussi c’est que nous sommes des compétiteurs et que l’on veut gagner et que ça fait aussi partie de la formation d’inculquer ce gout de la victoire et du dépassement de soi, les deux sont liés. Mais en tant que compétiteur on veut gagner, quand on s’aligne sur un match c’est pour le gagner, maintenant c’est pas au détriment de la formation et on essaye de mettre les joueurs dans les dispositions optimales mais c’est vrai qu’elles ne sont pas maximales parce qu’il y a une charge élevé la semaine pour développer les compétences physiques et rugbystiques et celle qui y sont associés. Donc moi je l’ai vécu, c’est vrai que quand on perd le week-end et on était habitué à gagner, c’est vrai qu’il y a toujours la frustration on n’est jamais content d’avoir perdu mais vraiment pour l’objectif premier moi ça m’alarme pas plus que ça même si évident on est compétiteur et qu’on préfère jouer les premières places que les dernières

Interview Marius Tincu Entraineur des avants Espoirs

Marius Tincu Entraineur des Avants Espoirs

  • Quel est le bilan après la fin de la phase aller ?

Pas trop content par rapport à ce qu’on s’est donné comme objectif par rapport au vécu des espoirs de l’USAP. On a gagné que 3 matchs sur 9, après avec les coachs on fait des réunions et on a sur les 9 matchs on a 5 fois l’équipe la plus jeune qu’on met sur le terrain. Il y a un mélange un peu de tout avec des jeunes joueurs qui montent des Crabos, il y a eu aussi beaucoup de départ de joueurs qui ont faits les beaux jours des espoirs. Et donc on a du mal à créer une homogénéité de toutes ces générations parce qu’il nous manque, à mon goût, un lieu de vie où les coachs, les dirigeants et les joueurs peuvent partager autour d’un repas, d’un café, où l’on peut rester regarder une vidéo, faire une réunion pour discuter des entrainements et tout. Donc ça, je pense que si l’on ne l’a pas rapidement on aura du mal à créer sur le terrain.

  • Quel est l’objectif de fin de saison ?

 Déjà les joueurs veulent que l’on se qualifie en gagnant tout à domicile et en faisant un coup ou deux à l’extérieur, c’est encore jouable de finir 4ème donc là ils ont dit qu’ils vont changer d’attitude donc on y croit. Par contre si on perd les deux matchs le mois de janvier, là il va falloir regarder le bas de tableau pour se maintenir en élite. Mais les joueurs comme nous croient que l’on peut se qualifier donc tout est jouable on a les cartes en main.

  •  Quelles sont les points à travailler pour permettre à l’équipe de passer un cap ?

Au niveau des avants, il faut être plus performants en mêlée, c’est ce qui nous fait défaut sur cette première phase. On est trop pénalisé en mêlée et après quand on arrive dans le camp adverse que ce soit sur les mauls, que ce soit sur les ballons joués à la main on n’arrive pas à être performants et à marquer donc il faut retrouver ça sur la deuxième phase.

  • Quelle a été le meilleur match de l’équipe ? Pourquoi ?

Le meilleur match dans le jeu ça a été Toulouse, on a pris des points mais on a joué un beau rugby. Après les  3 victoires, ils était pas bien remplis mais il y a eu des mi-temps où on peut être satisfaits et après comme à Montpellier on fait une première mi-temps super bien et après les 20 dernières minutes on perd le match et même à Agen on le perd dans les 20 dernières minutes. Il y a du bien mais le problème c’est qu’il n’y a pas les résultats mais on a pas fait un match complet pour dire qu’on a fait un match complet de A à Z

  • Quel est le programme avant le déplacement à Brive le Week-End du 21 janvier.

On va reprendre le 3, on va essayer de faire un stage de cohésion, on va travailler dur en commençant par les points forts, pour être bien sur nos points forts et améliorer ce qu’on peut, surtout sur le cohésion, être fort quand on la ballon et être dangereux. On est devenu d’une équipe qui faisait peur à tous le monde les années d’avant à un équipe qui fait peur à personne donc il faut que retrouve ça tout de suite et surtout à la maison.

  • Deux matchs relevés attendent l’équipe pour le retour en championnat, quelles sont les objectifs pour ces matchs-là ?

L’objectif tout de suite, c’est de gagner à l’extérieur et de battre une équipe de Top 3, donc avec les deux matchs qui arrivent c’est possible et on le rempli on pourra regarder le haut.

  • Les objectifs ont été revus à la baisse par rapport au début de saison, comment avez-vous vécu ce changement ?

Moi je découvre ce niveau, l’an dernier je ne faisais que du travail au jeu au poste. A mon goût je suis un peu frustré, parce que des fois quand j’ai d’autres activités je pars, je vis pas à plein temps avec eux et ça me frustre parce que quand je reviens et qu’il y a une victoire c’est encore mieux et s’il y a des défaites t’es pas là donc t’as l’impression d’être coupable et de pas être avec eux donc c’est ma frustration mais j’ai vu des garçons progressés par rapport à l’année dernière que j’ai vu en crabos, notamment Fabre, Bertrand, Lotrian, Bouthier,… Ils prennent du temps de jeu et ça fait plaisir de les voir évoluer et j’espère que les 9 matchs qu’il reste on pourra intégrer un peu plus et gagner plus de matchs

Calendrier du mois de septembre

Calendrier du mois de septembre

Calendrier du mois de Septembre:

C’est la rentrée pour tous le monde et la saison 2022/2023 démarre ce week-end avec les Espoirs qui rencontrent Brive ce samedi (Plus d’infos à venir).

Le week-end du 17, les Espoirs se déplaceront à Toulouse.

Début de saison le week-end du 24 pour les Crabos et les Cadets Alamercery qui reçoivent Montpellier. Alors que les Espoirs rencontreront Bayonne ce même WE. Les Minimes aussi commenceront la saison avec un tournoi à 7 le 24 septembre.

 

 

Les Poules de la saison 2022-2023

Les Poules 2022-2023

Les poules de nos équipes Espoirs, Crabos et Cadets sont connus et les voici : 

-Les Espoirs affronteront les équipes de Bayonne, Brive, Montpellier, Racing Métro, Vannes, Angoulême, Agen, La Rochelle et Toulouse.

– Les Crabos tenteront de se sortir de la phase préliminaires en affrontant Béziers, Montpellier, Nîmes, Narbonne et Carcassonne.

– Les Cadets Alamercery aussi devront passer par la phase préliminaires, ils seront opposés à Béziers, Montpellier, Nîmes, Narbonne et Provence Rugby.

– Quant au rassemblement USAP / Pays Catalan des Cadets Gaudermen, ils seront face au RAS Azur 06, au RAS Grand Montpellier, au RAS Provence Rugby, au RAS ASBH, au RAS RC Toulon, au RAS Isère et face à Valence Romans Drome Rugby.

 

Les premiers matchs auront lieu dès septembre pour les Espoirs et débuteront fin septembre et début octobre pour les autres catégories.

Pin It on Pinterest